Option au choix: RETRAIT en librairie (gratuit) ou LIVRAISON partout en BELGIQUE (tarif spécial Noël: 4€) ou France/Allemagne/P-B/Lux (9.50€). Vous ne trouvez pas un titre? Nous avons accès à près d'un million de livres, envoyez-nous un mail à info@librairie-jaune.com et nous nous renseignons sur sa disponibilité! Tel: 02-428-84-55

PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN
PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN
PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN
  • Charger l'image dans la galerie, PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN
  • Charger l'image dans la galerie, PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN
  • Charger l'image dans la galerie, PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN

PAYER LA TERRE - A LA RENCONTRE DES PREMIERES NATIONS DES TERRITOIRES DU NORD-OUEST CANADIEN

Distributeur
SACCO JOE
Prix normal
€26,00
Prix réduit
€26,00
Prix normal
Bientôt de retour !
Prix unitaire
par 
Taxes incluses.

En 2015, Joe Sacco s'est rendu par deux fois dans les territoires du Nord-Ouest du Canada, au-dessous de l'Arctique. Il est allé à la rencontre des Denes, un peuple autochtone. L'auteur nous raconte l'histoire de ce peuple, ses traditions, restées intactes pour certaines, les premières rencontres avec les Anglais. Pendant longtemps, les peuples indigènes du Grand Nord, vivant sur des terres non propices à la colonisation agricole, restèrent livrés à eux-mêmes, jusqu'à ce que la découverte de pétrole et d'or incite le gouvernement à officialiser son autorité sur eux, comme sur leurs terres. À cette période, les autorités s'appropriaient les territoires, non plus par les massacres, mais cliniquement, méthodiquement, et de façon administrative - grâce à des traités. En lisant ceux-ci, on n'échappe pas à l'impression que les «Indiens» ont donné la terre où ils vivaient en échange de la promesse d'une annuité de quelques dollars, de quelques outils et de médailles pour ceux qui se disaient leurs chefs. Aujourd'hui, la fracturation hydraulique ajoute la pollution à la spoliation initiale.